Vous avez Rousseau en maths cette année ? Vous allez rigoler !!

Sa réputation était en béton, bien installée dans tout le lycée, un clown malgré lui, un pauvre prof complètement à côté de ses pompes, sans aucune autorité, et de la vieille école. Veuf ou vieux garçon, on a jamais su, mais on ne l'imaginait tout simplement pas entre des bras féminins. Il était petit, terne, habillé sans goût, timide, on sentait que chaque rentrée devait être une torture pour lui, qu'il avait dû passer tous ses congés à prendre de bonnes résolutions, à essayer de durcir sa voix, de redresser sa taille devant la glace. Et à chaque fois, ça ratait, ses élèves se foutaient de lui ouvertement, les punitions données n'étaient pas faites, sa hiérarchie ne le défendait pas, et quand nous parlions de son cas avec les autres profs ou avec les surveillants, personne n'arrivait à retenir un sourire et tous levaient les bras au ciel.

Bien sûr, c'était les classes de "littéraires" qui y avaient droit à tous les coups. Vous comprenez, c'est moins grave, avec votre coèff ridicule en maths. Et rien ne vous empêche de bosser tout seuls, bande de fainéants. De toute façon, vous vous doutez bien qu'on ne peut pas le virer, il est à 2 doigts de la retraite, vous avez pas eu de pot, c'est tout, vous seriez nés quelques années plus tard, vous passiez à côté du cadeau.

Alléchés par les sourires élargis jusqu'aux oreilles des redoublants, nous attendions avec impatience notre 1er cours de mathématiques avec le si célèbre Monsieur Rousseau, qui faisait si bien l'unanimité sur son cas. Autant vous dire tout de suite que nous ne fûmes déçus en rien. Le bonhomme fut fidèle à la réputation qui le précédait. Comme les autres années, il avait pris la décision de faire montre, dès le 1er cours, de son sens de la justice, certes, mais dans la fermeté et l'ordre. Il attaqua en se présentant, nous rappela que nous allions passer une année ensemble et que tout allait bien se passer pourvu que chacun veille à respecter certaines règles qu'il allait nous dicter.

Veuillez prendre une feuille de copie double et écrire ce qui suit, deux points.

Les devoirs doivent être rédigés sur des feuilles de copie double, virgule, de format écolier, virgule, comportant une ligne de marge, point. Cette prescription concerne également les feuilles intercalaires éventuelles, point.

Nous commencions à pouffer, point.

Sur la première page de chaque devoir, virgule, l'élève doit indiquer en haut et à gauche son nom, virgule, son prénom et sa classe, point. En haut et à droite, virgule, la date à laquelle le devoir doit être remis et le numéro du devoir, point. En haut de la première page de chaque feuille intercalaire éventuelle, virgule, l'élève doit indiquer son nom, virgule, son prénom et s'il y a lieu, virgule, le numéro de la feuille intercalaire, point. L'élève n'a pas à recopier les énoncés des exercices sur sa copie, point. Il doit indiquer dans la marge, virgule, en tête de la solution de chaque exercice, virgule, la page et le numéro de l'énoncé de cet exercice, virgule, si cet énoncé figure dans le livre de la classe, virgule, ou la mention "énoncé dicté", virgule, si cet énoncé est dicté par le professeur, point.

Nous commencions à étouffer, à ne plus pouvoir trouver notre air...

Ces indications doivent être soulignées, point. Si l'énoncé d'un exercice comporte plusieurs questions numérotées, virgule, l'élève doit indiquer les numéros de ces questions dans la marge en tête de leurs solutions respectives, point. L'usage de la couleur rouge est interdit même pour tirer des traits ou pour faire des figures, point. La couleur verte ne peut être utilisée que pour tirer des traits ou faire des figures, point. Si un élève est absent pendant l'heure au cours de laquelle le devoir doit être remis, virgule, ou si, virgule, pendant les sept jours qui précèdent il a eu au moins trois absences même partielles d'une demi-journée, virgule, il est autorisé à ne pas remettre le devoir, point.

Des foyers de fous rires incontrôlables éclataient ici et là dans la salle...

Toute réclamation concernant une note de devoir doit être formulée par écrit et accompagnée du devoir sur lequel porte la note, point. Tout devoir corrigé, virgule, noté et remis par le professeur à l'élève doit être conservé par ce dernier jusqu'à la fin de l'année scolaire afin de pouvoir être présenté à toute réquisition.

Nous étions de braves jeunes, pas méchants pour deux sous, mais de ce jour, un chahut-fouillis indescriptible et très gai s'installa dans le cours et devint la norme. Je n'ai jamais foutu grand chose en maths, mais cette année là, ce fut : rien. On jouait au morpion, au rally, au cadavre exquis, à pierre/feuille/ciseaux, on faisait de tout mais pas de maths. J'ai d'ailleurs eu 2/20 à l'oral de mathématiques au bac.

Je pense qu'il avait dû tomber sur des voyous plus raides et cassants que nous car à la fin de l'année, il n'avait pas l'air de nous en vouloir. Le dernier cours avant les congés, il ne nous avait pas préparé de leçon et nous encouragea à avoir une attitude plus informelle, une relation moins prof/élève, quoi. Pour nous mettre définitivement plus à l'aise, il nous annonça qu'il allait nous raconter "une histoire drôle", en s'excusant à l'avance de son côté "olé-olé", mais bon, pour le dernier jour...

- "C'est une jeune marseillaise qui prend le bus et devant elle, un "vieux beau" demande son ticket au conducteur, tout en la regardant dans les yeux, et avec un grand sourire, il dit "Pour moi, ce sera "La Joliette"... La jeune fille reste de marbre, mais dit simplement au conducteur, en regardant l'autre vieux : "Vieux Port" !"

Bide complet. Nous avions 16, 17 ans, étions de Bordeaux, alors les quartiers de Marseille, vous pensez ? J'avais entendu parler du Vieux Port, en tout cas, personne rigole et il commence à s'enferrer :

- "Ha oui, c'est surtout drôle quand on sait que La Joliette c'est le nom du Grand Port de Marseille, et que le Vieux Port c'est le nom de son port de plaisance, alors la fille elle dit "vieux porc", c'est une manière d'éconduire ce monsieur qui est plus âgé qu'elle, vous comprenez ?

On était plié de rire, on arrivait plus à s'arrêter, le niveau de l'urine montant dans la salle, nous avons grimpé sur les chaises en attendant le reflux...

Ha ça ! L'année se terminait aussi gaie qu'elle avait commencé !