Blogborygmes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 27 octobre 2017

AndiamoLa nature... Et moi.

Il fallait tout de même que" j'en cause" de La nature, car enfin quand j'écoute mes contemporains parler de la nature, ils en ont plein la bouche (et je suis poli).

Mais dès qu'ils font construire une maison, leur premier souci c'est de bétonner une grande terrasse, poser des pavés autobloquants partrout ! La nature oui, mais chez les autres !

Moi j'aime tellement la nature, je la respecte tant, que je n'y mets pas les pieds ! Ah ça n'est pas moi qui dérangerait les marmottes, écraserait une coccinelle, hameçonnerai un pauvre goujon ! Respectueux de l'environnement je suis ! Ainsi je ne foule que le bitume, La campagne aux campagnards, la ville aux villageois, chacun chez soi, les sauterelles seront préservées !

Tiens un exemple parmi tant d'autres, on voyage en avion ? Si, si ne mentez pas je le sais, fort bien mais on ne veut pas d'aéroports !

Il m'est arrivé de me promener en milieu naturel, pas trop tout de même, toujours une route dans mon champ de vision, une fois dans ma vie je m'étaais aaventuré en forêt... Je me suis paumé ! Une heure à l'aise avant d'apercevoir un chemin goudronné... Non plus jamais ça !

Il y a un bon moment j'avais cédé, me voilà embarqué pour une balade en bord deSeine, non, non pas quai de la Mégisserie ou quai de l'horloge en pleine cambrousse, mais oui !

Et là que vois je ? Des arbres gigantesques quasiment des séquoïas ! Je n'exagère pas, alors face à cette débâcle, cette démesure, je me suis pris à rêver... Vous venez ?



Tout d'abord je plante le décor, âmes sensibles cliquez en haut à droite.



Rectitude du tronc, quels beaaux poteaux télégraphiques ils feraient !.
!



à votre avis : combien d'allumettes pourrait on tirer d'un arbre pareil ?.
!



Dé; Pri. Mant, non ? Ciel bleu, eau tranquille, tronc ridé, pas même une bordure de trottoir ou un feu tricolore... Soupir.



Sur un arbre mort ton nom j'ai écrit
Ton nom était si joli, que l'arbre a refleuri.

(Daguerréotypes : Andiamo)

jeudi 5 octobre 2017

AndiamoPhotoshop (de bière)

Préambule : Désolé Saoul-Fifre je n'ai pas pu m'empêcher, mais il ne fallait pas nous con... taminer.

Hè vous avez vu ou entendu ? Maintenant, dorénavant, tout d'suite z'et illico presto, quand on publiera une photo retouchée : il faudra le signaler !

Mais oui, ah on les verra enfin les tricheurs qui l'été venu après quelques retouches n'ont plus ni bouées, ni poignées d'amour. Les celles qui dès qu'elles ôtent leur soutif se retrouvent avec des bleus aux genoux, ceux et celles qui tellement tirés ne peuvent plus hausser les sourcils sous peine de se retrouver avec le trou du cul entre les omoplates !

Alors pour vous, et rien que pour vous je n'ai pas résisté, je vous offre trois ch'tiots crobards, de celle qui voudrait être la première vieille Dame, l'un naturel, les autres (à peine) retouchés, ridons rions un peu.


CLIC CLOP Photoshop... Et voilà l'travail !


Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Encore un CLIC... Docteur Faust sors de ce logiciel !

Je n'ai rien contre les personnes âgées, d'abord je suis mal placé pour me foutre de leur gueule, vu que je suis le doyen !!! Mais elle me gonfle à vouloir absolument être "la première vieille Dame".

- Brigitte règle le son de tes appareils "Audika" (pub gratos, mais un aller-retour pour l'Irlande, et pour deux personnes, je ne dis pas non) le statut de première Dame n'existe pas, et vous aussi les journaleux, cessez de dire "première Dame" y'en a plein le cul !!

Quand je dis journaleux, je ne m'adresse qu'aux cocus en mal de copie.

(ch'tiots crobards Andiamo)