Blogborygmes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 26 novembre 2016

FrançoisePolitik Academy.

Il paraît que les français sont le peuple qui s'intéresse le plus à la politique. Remarquez, z'ont intérêt, avec la Présidentielle qui fait qu’on est en 2017 depuis à peu près juin 2016.

Et bien puisque c’est un thème porteur, Coco, si une chaîne nous organisait une « Politik-Academy ?

Le principe est simple : enfermer les candidats dans un appartement, les faire cohabiter, manger ensemble, dormir ensemble si ça leur chante, leur faire résoudre des problèmes simples, ce qui est bien le moindre quand on prétend pouvoir résoudre les grands problèmes du pays, voir comment ils se comportent les uns avec les autres : machos avec les candidates, brutaux entre eux, ou au contraire constructifs et chaleureux ?

Leur faire faire les courses (via Internet) avec l’équivalent d’un SMIC pour deux candidats, etc. Je compte sur les penseurs de la TV pour imaginer moult épreuves à la fois révélatrices et réjouissantes. Leur faire remplir un dossier d'attribution de logement social ou de RSA, j'en connais qui découvriront leur phobie administrative.

Pour les Prime, candidats et candidates devront faire leurs preuves sur des questions posées par des spécialistes (en environnement, santé, société, économie, éducation…) et par le public, du « zy-va » de banlieue à la dirigeante de société cotée au CAC 40, en passant par des artistes, des camionneurs, des homosexuels, des fumeurs de cannabis, des croyants en Dieu, Diable ou rien du tout…

Et à la fin, si vous voulez éliminer Untel votez 1, si vous voulez éliminer Autretel, votez 2.

Chaque semaine, deux candidats seraient éliminés, et en finale n’en resteraient que deux :

Ce serait marrant que ce ne soit ni Fillon, ni Le Pen.

(Ch'tiot crobard Andiamo)

lundi 21 novembre 2016

AndiamoPaname...

Magnifique chanson de ce cher Leo ! Elle doit dater de 1962, j'avais 23 ans, un cœur tout neuf, qui n'attendait que VOUS Mesdames, vous ne m'avez pas vu ? Tant pis pour vos pauvres vies !

Modeste moi ? Bien sûr !

Alors j'ai rouvert un carton à dessin et j'en ai extrait quelques ch'tiots crobards...



Paname, tu n'es pas pour moi qu'un frisson, qu'une idée, qu'une fille à chanson, et c'est pour ça que j'crie ton nom..



Paname, quand tu t'habilles avec du gris, les couturiers n'ont qu'un souci, c'est d'foutre en gris toutes les souris.



Paname, on t'a chanté sur tous les tons, y'a plein d'paroles dans tes chansons, qui parlent de qui ? De quoi ? D'quoi donc ?



Paname, quand tu t'ennuies tu fais les quais, tu fais la Seine et ses noyés, ça fait prend' l'air, et ça distrait.



Paname, monte avec moi combien veux tu ? Y'a deux mille ans qu't'es dans la rue, des fois que j'te r'fasse une vertu..



Paname, quand tu t'habilles avec du bleu, ça fait sortir les amoureux, qui disent "à Paris tous les deux".



Paname, ce soir j'ai envie de danser, de danser avec tes pavés, que l'monde regarde avec ses pieds.

(ch'tiots crobards et Daguerréotype Andiamo)

mercredi 16 novembre 2016

celestineTout était en déséquilibre

Tout était en déséquilibre.

Les arbres descendaient comme des pluies de flèches et les cascades s’élançaient à l’assaut des hauteurs. Les nues formaient un tapis moelleux, éthéré, vaporeux, d’une blancheur nacrée tandis qu’un étrange ciel fait de pics et de creux ocre, bleus et bruns semblait suspendu à rien par une magie inquiétante. Ajoutant à mon trouble, les objets se déplaçaient sur cette surface comme des mouches sur un plafond, aimantés par une force inconnue.

Tout était en déséquilibre et au fin fond de mon vestibule cela s’entrechoquait rudement : le marteau battait froid sur l’enclume et l’étrier se faisait des nœuds autour de la cochlée.

Le haut était en bas et le bas était en haut.

C’est quand j’ai pris conscience que mon œsophage était plus bas que mon estomac que j’ai vomi tout mon quatre-heures, qui est sorti de ma bouche en longs filaments verdâtres pour baptiser le cockpit.

Je me souviendrais longtemps de mon baptême de l’air.

vendredi 11 novembre 2016

AndiamoDélire...

Etes vous prêts à ma suivre dans un petit délire ? OUI ? Bon OK on embarque...

Voilà nous sommes sur la planète B 612, un petit bonhomme nous observe à la lunette depuis un bon bout de temps, en 1989 il a vu de ses yeux vu, tomber le mur de Berlin! Incroyable, ce bon vieux mur âgé de 28 ans s' est écroulé comme ça d'un coup, ébranlé par le souffle de la liberté (c'est beau on dirait du Malraux... Entre ici Andiamo!)

Et puis toujours l'œil vissé à sa lorgnette, notre petit bonhomme entend et voit, un Riquet à la Houppe gesticuler comme morpion surpris par une dose de D.D.T !

Un mec qui ne Trump personne, veut ériger un mur, entre le Mexique et les Stèttes ! Un mur... pour un mec qui a fait fortune à Wall Street ça ne m'étonne guère, un petit hommage rétroactif œuf corse. Alors ce petit bonhomme nous trouve bien inconstants, et inconsistants aussi sans doute. Lui ça ne l'étonne guère ce vote extrême, on les a bien bernés les Ricains, les moyens Ricains, on les prive de leur boulot, les grosses sociétés échappent à l'impôt, et KI KI paye ? La middle classe !

En Europe c'est kif kif, les Rosbifs ont adopté le brexit, en France l'an prochain je parie pour l'élection d'un parti extrême, ça ne sera pas pire qu'avec les guignolos qui se présentent :

Le petit nerveux qui nous a enrhumés durant 5 ans avec ses effets de manches.

Fromage mou, le plus incapable de toute la 5 ème république, il a marié tout le monde... Sauf lui, pas con pèpère dans ce domaine.

Et enfin La Jupette ! Une pub vivante pour Panzani, ou Lustucru restons franchouillard. J'aime bien être franchouillard, un Ricain qui étend un drapeau étoilé dans son jardin, ça ne choque personne, il est patriuote, faite le avec un drapeau bleu, blanc, rouge, on vous taxe de "franchouillard", "américanouillard" ça n'existe pas ?

Allez, si c'est la blondasse aux dents longues, longues, longues, qui est élue l'an prochain, ne vous mouronnez pas trop, elle sera à la botte (aucune allusion aux nazillards) des banquiers ... Comme ti z'aut's dirait Dany Boon.

(ch'tiot crobard Andiamo)

samedi 5 novembre 2016

AndiamoAméricains : votez Donald Trump !

Il y a quelques jours j'ai entendu à la radio, un journaliste Anglais, je n'aime pas beaucoup les rosbifs, mais je leur reconnais un humour cinglant !

Celui ci s'adressait aux Américains, et il leur demandait de voter pour Donald TRUMP...

Il s'en expliquait en disant : "Nous sommes en ce moment la nation la plus con de la Terre" (ça n'engage que lui, mais je ne vais pas le contredire) nous avons voté pour la sortie de la Grande Bretagne du marché commun (ont ils fait vraiment partie du marché commun ? HUMM ? je ne le crois pas, bon débarras en tout cas) le BREXIT. Alors afin de ne plus avoir cette étiquette de peuple le plus con de la Terre, je demande aux Américains d'élire TRUMP, ainsi nous ne serons que les seconds !

Il a de l'humour le Monsieur, je le reconnais. Une autre chose m'interpelle, comme on dit de nos jours, nos "amis" Américains s'apprètent à élire un noiuveau président, enfin leurs élus voteront : soit pour Donald, soit pour Minnie, je déconne mais je n'en suis pas tellement loin. Ce qui m'inquiète surtout, c'est que le pays le plus puissant du monde, celui qui en quelques minutes a le potentiel nécessaire pour détruire la planète, ce pays qui fut il faut le reconnaître, un rêve un espoir, il n'y a pas si longtemps que ça, ce pays doit choisir entre un Adolphe II, et une femme qui a tâté du pouvoir par mari interposé.

Je sais que ce qu'a dit ce journaliste, ça n'est que de l'humour, mais enfin ce Donald dans la chorale internationale il ferait de sacrés canards non ?... Enfin pas davantage que nos "présidentiables," je le reconnais. Et ya même une vidéo !

Un grand merci au "BOSS" Saoul-Fifre, qui a trouvé la vidéo, et l'a introduite (en tout bien tout honneur) dans mon modeste billet... Alleluiah !

(image du web)