Blogborygmes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 4 août 2006

Tant-BourrinLymphatique

Grosse flemme vis-à-vis de ce blog. Mes co-blogueurs se sont tranquillos barrés en vacances, le stagiaire d'été qu'on m'avait promis semble s'être volatilisé, et je reste là comme un con, seul aux commandes.

Alors que, profitant de quelques jours de congés encore, je n'ai aucune envie de me casser le troufignon pour les deux ou trois lecteurs qui ne sont pas eux-mêmes partis dorer leur couenne au soleil.

Allez, mettons cette humeur en chanson. Les paroles originales sont .

Poussez un peu le son de vos enceintes...

Prêts ? Alors, musique !...

Lire la suite

mercredi 2 août 2006

Tant-BourrinCroisez-vous les méninges ! (2)

Toujours soucieux de votre état intellectuel, surtout après une grosse canicule qui a dû faire fondre quelques synapses dans votre crâne, je vous propose un petit exercice cérébral sous la forme d'une toute chtite grille de mots croisés.

Tous ceux qui arriveront à résoudre cette grille prouveront qu'ils n'ont pas trop souffert de la chaleur et que leurs facultés intellectuelles sont à peu près sauves. Les autres seront euthanasiés pour leur éviter d'inutiles souffrances.

Pour que tout le monde puisse jouer, réponses par mail uniquement.



Horizontalement :

  1. Un demi pour Saoul-Fifre
  2. Arrive toujours en tête
  3. Etais auteur d'un essai
  4. Dans le moteur du Père Noël
  5. Faire appel aux services d'une balance

Verticalement :

  1. Passe son temps à la fenêtre
  2. Prises en se lâchant
  3. Etant donc forcément réducteur
  4. Souvent victime de la chasse
  5. Faire un gros baisé

mardi 1 août 2006

Tant-BourrinCoucou, me revoilou !

Me voilà de retour, toutes les bonnes choses ont une fin, même la cuisson à feu vif.

Parce que cette année, ce ne sont pas de vacances que j'ai prises, c'est un séjour dans un autocuiseur : une semaine à Bordeaux coïncidant pile-poil avec la période où c'était la ville la plus chaude de France avec des 38/39°C à l'ombre, et puis, juste quand un léger refroidissement semblait s'ébaucher, un départ vers les terres surchauffées d'Aveyron où l'on a pu achever de mariner dans notre jus.

Et je ne vous parle même pas des trajets dans ma Clio série Téfal. On avait pourtant calé, en suivant les prévisions météofrançaises, notre jour de retour à samedi, voyant que la grenouille dans son bocal tablait sur un 26°C max entre l'Aveyron et Paris. Tu parles ! 700 bornes de cuisson en papillottes, oui ! Quand je faisais des haltes et que je descendais Tant-Bourriquet de son siège, j'avais l'impression de prendre Bob l'éponge dans mes bras !

Et à l'arrivée, 33°C sur le balcon, 31°C dans l'appartement qui a bien joué son rôle d'accumulateur de chaleur en notre absence... Idéal pour se reposer des fatigues du voyage !

Et comme par hasard, dès le lendemain, pof, 21°C dans l'après-midi ! Et on voudrais me faire croire qu'il n'y a pas un grand complot planétaire visant à me pourrir mes vacances ?

Enfin, bon, je m'égare. Cette longue introduction pour dire que je suis donc reviendu et que, finalement, j'ai bien apprécié cette pause internautique de 15 jours. Beaucoup bien. Même si, chez Mamascha, j'avais un accès à internet, je n'ai pas eu plus envie que ça de me manifester sur la toile.

Parce que punaise, qu'est-ce qu'on est bien à buller à longueur de journée, sans le stress des billets à faire pour le lendemain, sans l'angoisse de l'écran blanc pour pondre des commentaires drôlatiques sur les autres blogs !

Tellement bien que, vu qu'il me reste quelques jours de vacances devant moi, je me demande même si je vais réenfiler mon costume de Tant-Bourrin de sitôt, finalement !

Mon masque de blogueur !


Bon, allez, oui, je vais le faire, mais à mon rythme : je posterai quelques billets de temps à autres dans les 15 jours à venir, je suis trop bon. Non, non, ne me remerciez pas, c'est naturel chez moi !

dimanche 30 juillet 2006

ManouJuliette




A la tienne
A ton sang
Aux cris sourds des amants
A ton ventre accouchant
Aux vieux, aux faibles
Aux morts que l’on enterre
Aux disgracieux et aux malades
Et à l’enfant armé jouant de la gâchette
A tes amours
Juliette

vendredi 28 juillet 2006

EpicteteReflexion du 28 Juillet 2006



La réalité n’est pas le contraire de l’illusion. Un fait en soi n’a pas de contraire ; le contraire ne vient que si le fait est abordé avec un sentiment de plaisir ou de malaise.

mercredi 26 juillet 2006

Saoul-FifreMorgue pleine

La mort joue lentement une marche funèbre,
Les os des doigts cliquettent sur les touches de l'orgue,
Pour donner le tempo, se choquent les vertèbres
Et son corps sous le drap s'agite, plein de morgue.
La sombre mélodie sonne lugubrement
Le long des longs couloirs de faïence bleuâtre,
Jointe aux âpres odeurs de ce froid bâtiment :
L'institut Médico-légal numéro quatre...

lundi 24 juillet 2006

EpicteteReflexion du 24 Juillet 2006


La pensée ne peut NI concevoir NI formuler la nature de l’espace. Tout ce qu’elle formule contient les limitations de ses propres frontières.
La pensée a toujours un horizon.
La pensée ne peut concevoir que sa propre projection, et lorsqu’elle la reconnaît, elle trace sa propre frontière.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 >