Blogborygmes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 17 août 2005

Tant-BourrinRéclame ? Ta mère !

Jusqu'à preuve du contraire, c'est toujours l'été, et ma flemmingite aiguë ne me quitte plus. Pas le courage de me lancer dans la rédaction d'un grand billet qui révolutionnera la pensée philosophique universelle. Je vais donc rester dans le futile mollasson en réexploitant quelques-uns de mes écrits passés..

J'ai commis naguère ces quelques fausses pubs sans grande prétention. Je précise que c'était il y a quatre ou cinq ans, ce qui explique de subtiles références à quelques slogans un tantinet anciens... Pas de quoi fouetter un chat, certes, mais de quoi faire un billet à peu de frais ! ;~)

Près pour le spot de pub ? Alors, allons-y... Jingle !


(Sonnerie de téléphone)
« - Allô, Agence du Crédit Lyonnais, bonjour !
- Bonjour, Monsieur Dutilleuil à l’appareil... Dites-moi, je commence à en avoir assez : quand est-ce que vous allez enfin vous décider à me rendre le livre de Charles Perrault que je vous ai prêté il y a trois mois ?
- (voix hésitante) Ah, Monsieur Dutilleuil... heu... enfin... c’est à dire que ça devrait pas tarder à venir incessamment sous peu... »
Voix off : « Crédit Lyonnais, votre banque vous doit des contes »


« -Tiens, Sophie ?! Toi aussi tu es venue chercher la radiographie pulmonaire de ton mari ?
- Eh oui, comme tu vois...
- Mais, dis-moi, les poumons de ton mari sont nettement plus noirs que ceux du mien, même en pleine lumière ? Mais comment fais-tu ?
- Moi ? C’est simple : je lui fais fumer Terril spécial déposition... »
Voix off : « Eh oui, comme Sophie, utilisez Terril spécial déposition... Avec Terril spécial déposition, la crasse va se déposer directement au coeur des alvéoles pulmonaires pour ne plus en sortir... Terril spécial déposition donne aux poumons de votre mari une noirceur éclatante qui se voit... »


Voix off : « Dites-moi, jeune homme, elle vous plait la petite Simone ?
Jeune homme : -Mmm, mmm !
Voix off : - Et vous avez décidé de l’inviter dans votre studio ce soir ?
Jeune homme (souriant) : - Eh oui !
Voix off : - Et c’est pour ça que vous vous êtes fait beau et que vous avez tout briqué du sol au plafond ?
Jeune homme : - Ouais, même que ça n'a pas été de la tarte !
Voix off : - Et vous avez vu à quoi ressemble le bidet de votre salle de bain ?
Jeune homme (horrifié) : - (exclamation) C’est vrai ! (bruit de frottement) C’est la cata ! Pas moyen de faire partir ça !
Voix off : -Voilà ce qui arrive quand on a pris par flemme la sale manie de pisser dans le bidet ! »
Voix féminine (chanté) : « Manie, manie ! Et vot’ bidet a tout jauni ! »


« - Papa, papa ! Ça y est, c’est décidé, je vais m’établir : je vais m’acheter un studio !
- Avec ce que tu gagnes ? J’espère que tu compte pas sur moi pour t’avancer de l’argent sur mon RMI ? Y’a pas écrit La Poste, là ! »
Voix off : « Eh bien justement, à La Poste, on vous propose des prêts adaptés à des taux avantageux pour réaliser tous vos projets, et aux premières difficultés de paiement, on vous colle les huissiers au cul, et vous allez dormir dans un carton et vous nourrir dans les poubelles... »
(fondu-enchaîné sur un amoncellement de poubelles dont s'élève le bruit de quelqu’un en train de fouiller, suivi d'un bruit de mastication)
« Eh bien ça, pour une poubelle, c’est une bonne poubelle ! »


Fin du spot... Vous pouvez reprendre le contrôle de votre cerveau !

mardi 16 août 2005

Tant-BourrinLe mariage, c'est nul...

Depuis que nous nous sommes mariés, ma douce et moi-même sommes devenus chacun la moitié de l'autre.

Je suis donc la moitié de ma moitié.

Je suis donc mon propre quart.

Etant le quart de moi-même, je suis le quart du quart de moi-même, donc mon seizième.

De même, je suis mon 1/64ème, mon 1/256ème, mon 1/1024ème...

De proche en proche, j'en déduis que je suis 1/(4 puissance n) de moi-même, quelle que soit la valeur de n.

Quand n tend vers l'infini, je tends donc vers zéro.

Je comprends mieux maintenant pourquoi ma douce me traite de gros nul.

lundi 15 août 2005

Tant-BourrinLa peinture à l'huile, c'est difficile...

Je peins, je peins, je peins,
Mais ma douce mie n'aime pas mes croûtes...
Flûte !

dimanche 14 août 2005

Tant-BourrinLe nouveau grand jeu-concours de l'été

Ce mois d'août est décidément terrible : voilà quinze jours que Saoûl-Fifre se dore la couenne au soleil et que je suis là à trimer comme un damné pour alimenter ce misérable blog. Vu que la fatigue s'installe (j'en connais un qui aura intérêt à se remettre au taf à son retour), vu que je n'ai aucune envie de me lancer aujourd'hui dans un de mes messages essentiels de haute portée philosophique, vu que l'atmosphère estivale est légère et ludique, je vous ai concocté un nouveau grand jeu-concours de l'été.

Et quand je dis "nouveau", c'est façon de parler, parce que le premier grand jeu-concours de l'été s'est transformé en petit jeu-concours de l'été, plié en moins de 24h par Audalie.

Pour celui-ci, point de mots croisés, point de gros efforts intellectuels à faire : il s'agit juste de faire appel à votre mémoire musicale. J'ai compilé dans un petit fichier dix intros musicales de dix chansons françaises, et il va s'agir de retrouver les interprètes et les titres des chansons en question.

Initialement, j'avais voulu corser la difficulté en compilant des oeuvres d'artistes relativement peu connus du grand public. J'avais ainsi préparé un premier fichier avec :

  • Gaston Chabichou : "Gâtinais for ever"
  • Glwadys Boudin : "Du lard dans tes haricots"
  • Kévin François : "Au bowling avec toi"
  • Johan Kimono : "Ma molaire"
  • Martine Zouzi : "Fais-moi des guili-guili"
  • Deborah Verbiquet : "L'amour, mon psy et moi"
  • Jules François : "Une semelle dans mon coeur"
  • Traüdel Mimizan : "Je kiffe le gruyère"
  • Marina Feather-Duster : "Un oiseau, c'est beau"
  • Mehdi François : "Mon âme, c'est pas une boule anti-stress"

...mais j'ai réalisé que le talent incommensurable de ces artistes immenses ne leur avait hélas pas encore permis d'atteindre une certaine consécration par le grand public, et que de ce fait mon questionnaire risquait de rester hermétique à des êtres frustres mes chers lecteurs.

C'est pourquoi j'ai refait une compilation beaucoup plus accessible, composée de chansons réellement connues, interprétées par des artistes réellement connus.

Enfin, quand je dis "connu(e)s", il faut entendre par des gens ayant un peu vécu : pas de Lorie, pas de Jennifer, pas de Vincent Delerm ici ; les petits jeunes, passez votre chemin, vous êtes sur un blog mature (le premier qui dit "blet" ou "croulant" est prié de retirer immédiatement sa souris de cet écran).

Bref, écoutez le fichier ci-dessous, essayez d'identifier le maximum de chansons à partir de leurs intros, et envoyez-moi par mail (histoire de laisser tout le monde jouer) vos réponses sous la forme :

1 : nom de l'artiste - titre du morceau
2 : nom de l'artiste - titre du morceau
3 : nom de l'artiste - titre du morceau
etc.

Un nom d'artiste correct rapporte un point, un titre correct rapporte également un point. Je donnerai dans les commentaires les scores réalisés par les uns et les autres au fur et à mesure. Le gagnant sera celui qui atteindra le plus grand score ou qui obtiendra le premier la note parfaite de 20. Il gagnera un cadeau d'une valeur inestimable : la publication de son nom à la fin de ce billet. La date limite de participation sera fonction de mon bon vouloir.

Prêt ?

Alors c'est parti...

(nb : pour ceux qui le souhaitent, le fichier mp3 peut être directement téléchargé ici)

Edit du 18/08/2005 : le concours est fini, les bonnes réponses et la liste des gagnants sont consultables ici.

samedi 13 août 2005

Tant-BourrinAttachez vos ceintures

Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée,
mais ceinture dorée vaut mieux que pantalon tombé.

vendredi 12 août 2005

Tant-BourrinIl faut compter sur les chansons

Dans la série "Tant-Bourrin se pose des questions métaphysiques à la con", il y en a une belle qui m'est venue à l'esprit tantôt : vu qu'il existe pas mal de titres de chansons contenant des chiffres et des nombres, jusqu'à combien peut-on compter en alignant des titres de chansons ? Et question subsidiaire : quel est le pourcentage des nombres compris entre 1 et 100 qui sont présents dans au moins un titre de chanson ?

Reconnaissez que là, j'ai fait fort : c'est typiquement la question débile qui prend la tête à donf, on se creuse le ciboulot, on parcourt toutes les pochettes de vinyles et de CD que l'on a chez soi, on demande à ses amis, on gogolise sur le net. Bref, on se prend le chou pour des crétineries. Mais je crois que je suis assez doué pour ça.

Vu qu'il n'y a pas, à ma connaissance, de base exhaustive (et librement accessible !) de toutes les chansons existantes, j'ai décidé unilatéralement (après tout, ce sont MES conneries) de limiter le champ d'investigation aux chansons francophones, interprétées par des artistes ayant acquis un minimum de notoriété (je ne vais pas vous sortir une chanson de Gaston Chabichou ou de Glwadys Boudin).

Allez, les règles étant fixées, sur quels résultats pariez-vous ? Pour ma part, avant de commencer, j'aurais parié à vue de nez sur 23 pour la première question et environ 40% pour la seconde...

Les jeux sont faits ? Rien ne va plus ! Voici les résultats de mes investigations...

Lire la suite

jeudi 11 août 2005

Tant-BourrinRénovons les vieilles lunes...

Proverbe chinois : "Quand le sage désigne du doigt la lune, le fou regarde le doigt"

Trouvant ce proverbe, mis à toutes les sauces, usé jusqu'à la corde, je vous en ai concocté quelques variantes résolument plus modernes, histoire de lui redonner un bon petit coup de neuf...

  • "Quand le sage désigne du doigt la lune, le fou regarde le doigt, et le prudent surveille son portefeuille car il connaît cette vieille ruse"
  • "Quand le sage désigne du doigt la lune, Gilbert Montagné regarde ailleurs"
  • "Quand Bush désigne du doigt la lune, les Sélénites ont du souci à se faire"
  • "Quand le proctologue désigne d'un doigt ganté la lune, le sage serre les fesses car l'heure du toucher rectal approche"

Merci qui ? Merci Blogborygmes !

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 >