Blogborygmes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 3 août 2007

ManouJ'ai toujours trouvé Serrault positif






C'est un peu léger, mais un tel homme mérite qu'on ne le confonde pas avec une recette... Non ?


jeudi 2 août 2007

Tant-BourrinLe bar est ouvert !

Inutile de le nier : certains (que, par charité, je ne nommerai pas) ont parfois tendance, à mon grand dam, à considérer les commentaires de ce blog (de haute tenue) comme un forum de discussion, voire comme un ersatz de mail.

Eh bien, que ceux-là (et les autres) se réjouissent : aujourd'hui, c'est permis ! C'est même vivement souhaité !...

En effet, magie de la technique, ce billet a été écrit il y a quelques jours, juste avant que je ne reparte pour une semaine de goguette. Et il se trouve qu'au moment où j'écris ce billet, je n'ai pas envie de me casser le cul je suis en panne totale d'inspiration.

Conclusion : puisque certains aiment tant blaguasser oiseusement sans fin dans les commentaires, qu'ils le fassent donc aujourd'hui ! Considérez que vous êtes dans un troquet et que vous taillez une bavette avec les quidams qui passent par là...

Et si au final ce billet se révèle sans intérêt, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même !

Allez, hop ! Je lève le rideau de fer : le bar est ouvert !


mercredi 1 août 2007

Saoul-FifreVivre livres (4)

Le suivant, c'est Lutetia, de Pierre Assouline

Ya pas photo, c'est le meilleur. Je triche un peu car je ne l'ai pas fini. Il est au chiottes, je le déguste, je lis chaque page plusieurs fois, je reviens en arrière, j'utilise la technique du recouvrement... Assouline, je ne connais pas plus que ça, je tombe sur son blog de temps en temps.

Il est toujours au Monde ? Il doit souffrir, avec les rapaces du conseil d'administration, genre Minc et compagnie. Ha j'aurais aimé être une petite souris quand Minc et Colombani ont été mis en minorité. Voir les donneurs de leçons (Très cher... Dans notre monde... Vous m'avez compris... Comment peut-on ...?) péter un cable, sortir de leurs gonds, recourir à l'insulte comme les racailles dont ils se sentent tellement tellement les supérieurs ?

Voilà. Je ne sais pas si Assouline est un gars bien, mais Lutétia est une véritable merveille. On sent la tronche derrière, la grosse culture, l'enquête de pro et ce style, ce style !! Je me régale. C'est dense en idées, en sentiments, on sent le mec qui a vécu. Et c'est passionnant : rien que la beauté du boulot me tient en haleine, alors l'histoire ? Bien tissée, bien amenée, la simple analyse de la personnalité du héros, détective à l'hôtel, suffit à mettre en place la toile, la charpente de l'œuvre. L'angoisse s'installe, car le choix de la période de l'occupation n'est pas anodin, mais avec finesse.

Vraiment je suis sous le charme. J'aime ce genre de livres qui "soulèvent" le lecteur, qui le rendent meilleur. Mais c'est toujours la même chose : il est dangereux de goûter à la qualité. Quand on redescend du nuage, le risque est de ne pouvoir retenir ses ricanements devant la prose des autres écrivaillons.

Tout fout le camp, Monsieur ! Même la charité !

mardi 31 juillet 2007

Manou31/07 Mioule, Foutrix et Mioulefritx: La Côte d’Ivoire





La petite famille maîtrise parfaitement les subtilités du GPS et laisse la voiture au garage pour préparer des vacances bien méritées en côte d’Ivoire.

Mioule : D’ailleurs, pourquoi la côte d’Ivoire ?

Foutrix : Souviens-toi que tout périple en Lybie présente un certain risque pour qui na rien à vendre.

Mioulefritx : On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, ponctue Mioulefritx.

Bien avancée, Mioule sort sa valise noire de la dernière étagère du placard vitré de la chambre. Elle en profite pour constater sa chevelure hirsute.

GPS : Prenez la prochaine à gauche susurre le GPS que Mioulefritx trimbale partout.

Mioule : Ça suffit maintenant, donne-moi ce GPS !

GPS : Tu ne commettras point de rapt !

Mioulefritx : Comment va-t-on vérifier la vitesse de croisière de l’avion ???

Insensible à cet argument majeur, Mioule coupe le sifflet du GPS, se recoiffe à grands coups de gel fixation « Béton » puis retourne à ses bagages. De son côté, Foutrix arrose les plantes carnivores de quelques vermisseaux malodorants. Le mage Hi fait alors une apparition inopiné dans le couloir de l’appartement.

Hi : - 50 % sur tous les voyages à destination de l’Angleterre !

Foutrix : Tu tombes mal, Hi, nous avons déjà un point de chute.

GPS : …

HI : Souhaitez-vous continuer à être informés de mes offres ?

Mioule : Tu sais que tu es toujours le bienvenu. Pourrais-tu également descendre de ma valise ?

Mioulefritx : Tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute.

Hi disparaît dans un tourbillon de poussière.

GPS : …

lundi 30 juillet 2007

Tant-BourrinTant-Bourrin : l'interview vérité !


Si vous n'arrivez pas à écouter le fichier audio,
vous pouvez le télécharger ici

dimanche 29 juillet 2007

Saoul-FifreVivre livres (3)

Dans la pile, un petit livre ne payait pas de mine. Pensez, un Librio ? 2 € !! J'adore cette collection. Elle n'a que de bonnes idées : elle reédite des classiques, elle sort des synthèses intelligentes, des biographies écrites par de vrais spécialistes et pas par le cousin de la nièce, et puis elle accepte des novellas qui vont bien à son format. Le concept de ce petit recueil de nouvelles de Martin Winckler

est éminement sympathique et modeste. L'auteur, apparemment amateur de polars, décide de rendre un hommage aux plus célèbres plumes s'étant illustrées dans le genre. C'est jubilatoire. J'ai tout de suite pensé à Tant-Bourrin et à son talent à se mouler dans des formes imposées et à nous bluffer par une ressemblance de miroir. Winckler n'use pas que de l'arme du pastiche. Il imagine des rencontres surprenantes, il répond à des questions que tous les afficionados se posent sans doute, il lève le voile sur des points obscurs... Cette suite de clins d'œils polaroïdes est très agréable à lire. Un coup de chapeau aux vénérables ancêtres.

TB, si tu ne connais pas, procure-toi le !

samedi 28 juillet 2007

ManouSuprême de thon et de morue





Ingrédients :

- 1 tranche de thon mâle (pour calune)
- 2 kilos de morue fraîche (pour Bof)
- 1 pachyderme d’Asie centrale
- 2 merles moqueurs
- Une paire de couilles de souris blanche
- 7 tampons encreurs


Préparation :

Lancer la tranche de thon selon la technique « Boomerang ». Si la tranche revient, ne pas rester sous la trajectoire du retour car 9 fois sur 10 la tranche de thon revient avec un pachyderme d’Asie. Si elle ne revient pas, aller la récupérer chez la voisine puis grondez là : une tranche de thon doit savoir rester à sa place.

Se saisir ensuite des 2 kilos de morue pour les écraser méticuleusement à l’aide de vos pieds nus. Se faire aider du pachyderme. Procéder de la même façon avec la tranche de thon puis engager le pachyderme à ingérer cette mixture.

L'éléphant doit maintenant digérer. Le placer dans votre jardin de 35 m2 non sans lui avoir tamponné votre nom sur tout le corps. Cela permettra de le reconnaître. La méthode est quand même moins sauvage que le tatouage.

Lorsque les deux merles moqueurs crient leur angoisse, c'est qu'ils sont coincés sous la bouse fraîche. Retourner au jardin, repérer le bon pachyderme et décorer enfin la bouse de deux couilles de souris blanche.

Déguster.

Suggestions :

- Au cas où la tranche de thon ne ramène aucun pachyderme, ingérer soi même la mixture thon/morue. Zapper ensuite le tamponnage.
- Pour d'évidentes raisons d'hygiène, il n'est pas possible de faire ingérer la mixture à la souris blanche puis de décorer ses selles avec les couilles de l'éléphant.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 >